Home Page Image
 

ABUSCA Concrete Design Inc.
info@abuscadesign.com
(514) 885-9256

 

Historique
Après avoir travaillé pendant plus de vingt ans dans le domaine de la sculpture et y avoir développé une technologie spécifique dans l'utilisation du béton léger en petits et moyens volumes (cf. cours « Béton, petits et moyens volumes, usage non structurel » donné à l'UQTR par Alain Buscarlet, oct.98, oct.99), en s'appuyant également sur son expérience de onze années d'enseignement en "Design Industriel" (École Nationale Supérieure des Arts Visuels, La Cambre, Bruxelles B. 1977-88), Alain Buscarlet a fondé «AB Concept Design (abcd)» en 1996 pour transposer son expertise des matériaux dérivés du ciment dans le domaine du design de mobilier d'intérieur.

Pour mieux assurer son développement, l'entreprise a changé de statut juridique début 1999 pour devenir: « ABUSCA Concrete Design Inc. ».

Description
Au départ, les produits réalisés par ABUSCA se limitaient à différents concepts de mobilier modulable (tables) ainsi qu’à certains éléments d'éclairage; depuis 2000, un important secteur composé de comptoirs de cuisine, vanités, éviers et lavabos s’y est ajouté.

Technologie
Au-delà du projet esthétique, le défi technologique principal était de mettre au point un mélange de béton suffisamment fluide au coulage et qui, une fois durci, répondrait à des normes de rigidité, de résistance aux chocs et de poids compatibles avec celles qui ont cours dans les domaines spécifiques du mobilier d’intérieur et du comptoir.

Matériau inerte naturel, le béton est un mélange composite de quatre éléments principaux (hormis les additifs et adjuvants) : eau, sable, ciment et charge (agrégats, gravier, etc.)

En vue de répondre aux impératifs sus mentionnés, ABUSCA, avec l’aide des services techniques de Ciment St-Laurent S.A., W.R. GRACE & Co, BAYER Chemical Division et Hydraulic Press Brick Company, a mis au point différents mélanges, entre autres en remplaçant sable et charges par des agrégats de schiste expansé.

La résistance du produit final est augmentée par  le coulage sur latte métallique et/ou la dispersion de fibres de polypropylène ainsi que par l’utilisation de ciments spéciaux.
La rigidité des structures, quant à elle, est renforcée par l’emploi d’armatures en acier soudé, là où cela s’avère nécessaire.

Grâce à ces techniques nouvelles dans l’utilisation de matériaux traditionnels, Abusca a développé une technologie de pointe permettant de garantir la légèreté, la solidité et l’inaltérabilité de ses produits.

En plus d’un look résolument novateur,  cette technologie permet en introduisant un matériau pouvant, par coulage, prendre les formes les plus diverses et les teintes les plus variées, de réaliser des formats qui seraient impensables avec une approche plus traditionnelle du béton.

Considérations écologiques

  • Évaluation en termes environnementaux :
    Outre les considérations technologiques et esthétiques, la production d’éléments de mobilier et de comptoirs en béton (produit recyclé et recyclable) devrait permettre d’alléger la pression environnementale due :
    • au déboisement (d’autant plus que les essences de bois utilisées dans l’industrie et remplacées par le béton) sont des feuillus, parfois devenus rares, et à croissance lente.
    • à l’agression environnementale résultant de l’exploitation des différentes carrières de pierres naturelles.

    Il s’agit de plus de remplacer ces produits de la nature par un matériau naturel mais recomposé et 100% recyclable, insensible au vieillissement et dont la transformation en produit fini au travers de la polymérisation du ciment par adduction d’eau ne met aucun produit synthétique en œuvre (ni colle ni autre formaldéhyde).

  • Bilan de la consommation énergétique objective et relative :
    La seule consommation énergétique d’importance relevant des produits ABUSCA est celle qui est faite dans la production du ciment. Il s’agit souvent d’une consommation de recyclage, les cimenteries brûlant, à très haute température et pratiquement sans rejet, de nombreux déchets industriels. (pneus usagés, BPC, poteaux électriques - bois créosoté -, etc.)
    Il faut cependant noter que le besoin de l’entreprise en ciments est dérisoire par rapport à la production de l’industrie.
    En dehors de la consommation normale d’une entreprise, on peut donc parler d’un impact énergétique pratiquement nul.
  • Conséquences sur le milieu :
    On peut dès lors conclure que les effets sur le milieu, en termes de pollution environnementale, induits par la production de ABUSCA, sont positifs, l’entreprise ne consommant pas ou très peu d’énergie tout en remplaçant des matériaux parfois toxiques (surtout dans le cas des bois agglomérés)  et toujours à forte empreinte écologique, par des matériaux naturels recyclés/recyclables et potentiellement inaltérables.


   
     
© Manuel Buscarlet 2012